AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 
Une rencontre peu désirée [pv Axel Voisin]

Ethan FeverCo-fondateur


Âge : 19 ans
Messages : 43
Date d'inscription : 29/05/2012

Rêves : 2494

MessageSujet: Une rencontre peu désirée [pv Axel Voisin]   25.06.12 2:06

Axel Voisin et Ethan Fever
« L'amertume disparaît quand on se pardonne, et la joie revient quand on pardonne aux autres. »

C'était la fin de l'après-midi, le soleil commençait à faiblir laissant derrière lui une douce couleur orangé. Le vent se levait doucement emportant avec lui les feuilles qui se trouvaient entassées sur les trottoirs. Ces dernières dansaient devant Ethan qui essayé en vain de les éviter, menaçant de trébucher à chacun de ses pas.
Un bruit sourd résonnait dans les petites ruelles du quartier, puis à certain moment une ombre menaçante se dessinait sur les murs salient par les graphitis des jeunes de la cité. Tout ce remue-ménage était provoqué par Ethan, il était seul pourtant nous aurions pu croire qu'ils étaient une centaine à se pavaner dans ces lieux. Il trainait lourdement ses pieds sur le béton parsemé de trous. A cela venait se mélanger les klaxons des voitures, les cris des enfants à la sortir des classes, ou encore des buveurs à demi ivre sortant des bars.
Pourtant Ethan ne les entendait guère, il regardait fixement le sol et se concentrait sur le seul bruit de ses chaussures. Son style vestimentaire ne changeait pas beaucoup de d'habitude, il portait toujours des couleurs sombres lui donnant des airs de gothique accentué en partie par son attitude.
Le peu de personnes qu'il croisait se retournées avec inquiétude, au cas où il leur sauterait dessus, ne sait-on jamais. Mais c’est vrai qu’il est rare de croiser des personnes aussi lugubres que lui. Sans compter que sa petite valise à anse en cuir beige ne s'assemblée pas du tout avec le personnage d'Ethan et qui de nos jours se baladeraient avec une si vielle valise. Elle devait certainement dater des années 50 retrouvé dans un vieux placard sentant le renfermé. Ethan se sentait épié, dévisagé de haut en bas, et sa valise n'échappait pas à la règle. Qui sait ce que pouvait transporter cette petite chose qu'il tenait durement dans ses mains. Tous sans exception se poser des questions, faisant même des écarts pour passer au plus loin de lui.
Ethan traversa quelques routes sans prendre la peine de tourner la tête, ce qui lui valut plusieurs coups de klaxons et d'insultes auxquelles il répondit sans hésiter un large sourire aux lèvres. Il continua son chemin ayant retrouvé un semblant de joie. Un sourire malicieux au coin de ses lèvres apparut.

Que faisait-il à cette heure-ci dehors avec une valise? Tout simplement rien... Il sortait de son appartement dans lequel il avait réussi à louer quelques mois, mais qu'il avait dû quitter précipitamment car ses factures n'étaient toujours pas payées. Dans cette même journée il avait reçu une lettre qu'il n'aurait jamais ouverte s'il ne c'était pas fait mettre à la porte. Mais Ethan ne lut que les notes en bas de page donnant l'adresse à laquelle il devait se rendre. Il ne savait ni quand, ni pourquoi mais il y allait confiant et ne doutant de rien.

Il se mit donc en route à pied vidant par la même occasion ses pensées et son passé il désirait tout oublier. Il se relata tout de même quelques bagarres qui l'avait conduit dans une vitre d'un magasin de lingerie féminines passant par une chute dans les mannequins en tenue légère et continuant de se battre jusque dans les cabines où il tomba nez-à-nez avec une charmante demoiselle aux formes généreuse qui se changeait et qui s’empressa de le gifler. Ethan repensa aussi au moment il sortait certainement d'un petit bar et qu'en face de lui il avait croisé le regard d'un jeune, s'approchant il c'était aperçut que ce dernier prenait soin se recoiffer à travers une vitre. Il n'hésita pas à l'aborder avec un sourire ravageur pour finalement se moquer de lui, après il ne se souvient plus de ce qui se produisit... Trop saoul peut-être ?
Il repensa à la benne à ordures suite à une interaction entre deux jeunes où Ethan avait pris position, la bousculade finit en bas du 6eme étage dans un tas de déchets d'une odeur nauséabonde. Ou encore la fois où il c'était ramassé dans la tête tous les rétroviseurs des voitures de la rue, un par un. Il n'avait pas fait grand-chose pourtant cette fois, il avait sympathisé avec la demoiselle de son agresseur pour essayer de mieux lui piquer sa belle Mercedes et par la même occasion la blonde qui allait avec; c’est tout.

Un sourire sincère se dessina sur son visage s'être remémoré tout cela lui avait fait le plus grand bien. Et grâce à tout ça il arriva à sa destination sans s'en rendre compte. Il regarda sa montre et remarque qu'il avait marché toute la nuit. Il s'arrêta devant le transport, mais le soleil l'aveuglait et il voyait mal ce qui était devant lui. Il lâcha sa valise et sortit le petit mot, plié en six, de sa poche, il expliquait les étapes à suivre pour se faire enregistrer. Ethan se mit à lire deux mots avant de soupirer. Il fit une boule avec sa lettre avant de la jeter dans une poubelle, il avança jusqu'à la passerelle. A cette endroit on lui demanda son identité ; il l’a déclina et commença à monter avant d'être violement retourné par un agent de sécurité lui désignant le message écrit en gras sur le haut de la page. Il fallait garder la lettre pour monter? Mince il avait oublié ce détail. Il posa sa valise dans les bras de l'agent et repartit en direction de la poubelle. Beaucoup de monde se poussait déjà Ethan faisait de coudes pour se glisser dans cette masse. Il se prit quelques coups et se mit donc à hurler pour demander des excuses tout en faisant perdre l’équilibre aux uns et marchant sur les pieds des autres. Il réussit enfin à retrouver la poubelle... Mais celle-ci était déjà pleine, il dû fouiller, et écarter les détritus pour enfin ressortir un morceau de papier imbibé de gras et des taches de ketchup.

Fier de lui il montra le torchon au contrôleur et partit pour cette nouvelle aventure. Il demanda à l'accueille une chambre. Quand la demoiselle lui expliqua comment si rendre Ethan était ailleurs, il partit laissant la jeune femme en plan. Il tourna et tourna pendant environ une heure et demi dans les larges couloirs de la navette. Mais comment pouvait-il trouver sa chambre!? Il avait l'impression d'être passé vingt fois dans un même couloir.
Dans le fond d’un des couloirs, il vit une personne âgée s’y balader, il se mit à courir et à l'interpeller par divers noms peu flatteurs. Celle-ci eut l'extrême générosité de s'arrêter et surtout de lui répondre. Il ne l’a remercia pas pour autant et partit en courant vers la direction qui lui avait été indiqué. La porte était juste en face de lui. Il s'agenouilla ; épuisé. Il ouvrit la porte et se redressa pour lancer sa valise mal fermé sur son lit. Ses vêtements s'éparpillèrent partout dans la petite pièce. Ethan n'y prêta aucune attention et s'affala sur le lit. Il enleva ses chaussures usées, enleva aussi son manteau qu'il déchira légèrement au passage. Il ouvrit trois boutons de sa chemise qu'il écarta, croisa ses jambes et mit ses mains derrière sa tête. Ca y est les vacances pouvaient commencer à présent il s'étira poussant un grognement et ferma les yeux. Dans cette position il ressemblait à un ange, un ange noir certes, mais un ange quand même. Figé sur le lit, son être lui-même était gracieux et merveilleusement bien sculpté ; mais cette image d’homme parfait fut vite détruite par le bazar monstre qui régnait dans la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel VoisinPetit Modo


Âge : 21 ans
Messages : 47
Date d'inscription : 22/06/2012

Rêves : 2455

MessageSujet: Re: Une rencontre peu désirée [pv Axel Voisin]   25.06.12 12:12

    Désolée c'est pas super super.

Le taxi s’arrêta d’un coup projetant le jeune homme en avant. C’était malin, il était en train de dormir lui. Encore un peu assoupit, il se détacha et sortit. Ses bagages étaient déjà sur le sol. Axel allait payer lorsque le taxi démarra en trombe. Tant pis ! Il observa. Devant lui se trouvait bien sur le grand vaisseau blanc. Son frère était peut être déjà dedans. Il haussa les épaules. Devant lui une énorme file s’étendait. Les uns se poussaient, les autres criaient et les gardes essayaient de mettre un peu d’ordre dans tout ça. Un joyeux chao se déroulait devant lui. Prenant son mal en patience, il se mit avec les autres. Son eternel sourire ne le quitta pas surtout lorsqu’il remarquait des jeunes de son âge assez mignons et mignonnes bien sur. D’ailleurs une fille lui avait sourit et il avait répondu par un sourire mais ils n’allaient pas se parler bien sur.

Le temps semblait tellement long. Il chercha son téléphone afin d’envoyer quelques messages mais la connexion ne se fit pas. Il ne devait pas y avoir le moindre réseau. Et puis, qui s’inquiéterait de son absence, il était en vacance et tous ses proches le savaient. Il soupira et se laissa entrainer par la musique hard qui passait dans ses oreilles. Cette musique avait le don de réveiller ses instincts et aussi chauffer son sang. Le jeune homme s’assit sur sa valise, allaient ils enfin avancer ?

Un jeune homme n’eut pas la patience d’attendre. Jouant des coudes, il se fraya un passage renversant une adolescente et sa valise. Par la même occasion, la valise de la demoiselle s’ouvrit. Etait ce l’ennui, la musique hard ou bel et bien le refus d’injustice, quoi qu’il en soit Axel se leva d’un bon. Le jeune homme impatient ne s’était même pas arrêter pour regarder ce qu’il avait fait.

    « Pardonnez-moi ? dit Axel. »


Il n’obtient aucune réponse et l’impoli continuait sa course. De son côté, Axel avait laissé sa valise de côté et était allé aider la jeune femme à se relever.

    « Pardonnez-moi ! Cria t’il »


Ce cri eut pour effet l’arrêt de l’autre jeune homme et un public se créa. La tension dans l’air était palpable et lorsqu’Axel s’avança, la foule lui laissa le chemin. Il fit quelques enjambées jusqu’au type.

    « Vous pourriez s’il vous plait aider cette jeune femme à ramasser sa valise. »Expliqua Axel le plus paisiblement possible alors que l’envi de lui frapper dessus était forte.


Pour toute réponse, l’homme le regarda de haut en bas en le méprisant et se retourna afin de continuer sa course.

    « Je vois, murmura Axel puis plus fort : Et bien si en demandant les choses gentiment ça ne fonctionne pas…. »


Axel posa sa main sur l’épaule du jeune homme et le força à se retourner. Une fois le visage de l’impatient dans son champ de vision, Axel lui décrocha un poing dont il se souviendrait souvent. Le jeune homme allait partir pour aider la fille lorsque l’impoli répliqua. Il gouta le sang qui coulait de sa lèvre. Et bien, s’il voulait se battre… Axel n’y voyait aucun souci. Les deux hommes faisaient plus ou moins la même taille. Calmement, il le regarda avant de le toucher au ventre puis à la tête. Il le fit tomber à terre et lui donna encore un ou deux coups. La foule ne permit pas aux gardes de passer. Une fois que l’impatient eut son compte, Axel aida la jeune femme a ranger sa valise puis il prit la sienne. Il allait faire la file comme tout le monde mais le passage lui était permis. Il remercia tout le monde d’un signe de tête et passa le guichet. Adroit, il trouva rapidement sa chambre. Le sang continua de couler un peu dans sa bouche. Une fois rentré dans la pièce qu’il occuperait avec d’autres, Axel se rua dans la salle de bain. Il ne fit pas attention à son environnement. Il se rinça la bouche et jura. Se n’était pas la coupure sur sa lèvre qui l’ennuyait mais plutôt ses cheveux maintenant en batailles. Il avait dut faire une mauvaise impression sur la charmante demoiselle. Il jura et dit à voix haute.

    « Non mais regarde-toi Axel, franchement. Même après t’être battu tu pourrais ressembler au moins à un petit quelque chose. »


Le jeune homme soupira et arrangea du mieux qu’il put ses cheveux. Puis il sortit enfin de la salle de bain. Il poussa un cri en voyant les habits qui trainaient partout dans la salle puis il distingua quelqu’un sur son lit. Il s’exprima.

    « Excusez-moi ? Ces habits sont les vôtres ? »


Jamais Axel ne pourrait partager la chambre d’un gars désordonné. Jamais !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://montmartre.forumperso.com/
 

Une rencontre peu désirée [pv Axel Voisin]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mon voisin d'en dessous
» [PAF] Mon voisin du dessus
» Réseau Free box du voisin... Puis je adopter un lapin ?
» Je défie mon voisin du dessous
» Le goût du voisin d'en dessous ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Another Earth :: 
Navette
 :: Niveau 1 :: Chambres :: Chambre #1
-