AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 
Pourquoi sous les douches ? || Kasey

avatarVoyageurs


Âge : 19 ans
Messages : 174
Date d'inscription : 22/06/2012

Rêves : 2546

MessageSujet: Pourquoi sous les douches ? || Kasey   09.07.12 22:26



Pourquoi sous les douches ?
|| Kasey

Il est plus de minuit passé, et j’avais grandement besoin de me doucher. Même si l’air était frais dans la navette, la chaleur qui s’échappait des nombreux corps présents dans la navette nous faisait presque fondre. Et ce n’est pas comme si on pouvait ouvrir les fenêtres. Je repensais à cette soirée dans la piscine… Un autre plongeon, peut-être ? Non, non. Pas toute seule, pas juste pour ça. Une fois, ça suffit bien. Deux, c’est trop, comme si on avait que ça à faire, alors que ce n’était pas du tout le cas.

Curieusement, la plupart de mes colocataires de chambres n’étaient pas présents. Bah, ils devaient faire la fête, comme la plupart des personnes présentes sur la navette. J’avais choisi ce moment calme pour aller prendre ma douche tranquillement, sans rencontrer personne. Car même si les douches étaient mixtes et assez bien isolées les unes des autres, je n’avais pas confiance en des gens comme Orest, par exemple. Et j’avais bien entendu tous les droits de penser cela.

J’attachais soigneusement mes cheveux en une longue queue de cheval avant de l’enrouler sur elle-même pour faire un chignon en hauteur, de sorte que je n’aie pas à les mouiller sous la douche. Je pris à la va-vite mes affaires de douches : mon peigne, une serviette que j’enroulais autour de moi –après tout, à cette heure, il n’y avait pas grand-monde-, mon gel douche, et y allais pieds-nus. Heureusement, ce n’était pas très loin de la chambre, aussi, je n’eus pas à me cacher longtemps dans les recoins sombres pour ne pas être vue.

Enfin, j’atteignis les douches communes. Fort heureusement, c’était des cabines individuelles, toutes placées en un même lieu. J’imagine que cela devait être plus pratique de faire plein de tuyaux arrivant au même endroit, que s’ils conduisaient chacun à une chambre différente. Et au moins, celle-ci ne prenait pas l’humidité.

Bien évidemment, je venais en espérant croiser personne. Et ce qui arriva ? Eh bien, je croisais quelqu’un, bien sûr ! Et quand je vis quelle était cette personne, je rougis immédiatement en baissant les yeux vers ma maigre tenue. Mes pensées immédiates furent : « Il fallait que ce soit maintenant, à cette heure. Et dans cette tenue… »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarVoyageurs


Âge : 16
Messages : 71
Date d'inscription : 23/06/2012

Rêves : 2468

MessageSujet: Re: Pourquoi sous les douches ? || Kasey   12.07.12 18:18



    La serviette sur l'épaule droite, ton jean posé sur tes hanches, ton t-shirt extra-large tombant sur tes épaules, tu marches lentement vers les douches communes. Tu as encore un rythme décalé. Pas que ça te dérange, après tout, être seul ne te dérange pas... enfin, quelques fois, oui, quelques fois, non. Tu chantonnes l'air connu d'Akeboshi.

    Tu songes à cette nuit si particulière que tu as partagé avec Campbell. Tu ne sais pas pourquoi, c'est la seule fille qui te fait cet effet là. Tu as envie de l'embrasser tout le temps, de la prendre dans tes bras, de la faire sourire, de la faire rire. Qu'importe, tant qu'elle est heureuse. C'est tout ce dont tu as envie, la seule chose dont tu as envie même.

      « Don't try to live so wise. Don't cry 'cause you're so right. Don't dry with fakes or fears, 'cause you will hate yourself in the end. »


    Et tu répètes ce refrain, un peu comme s'il lui correspondait, un peu comme s'il te correspondait. Tu arrives presque aux douches, presque. Dans quelques pas tu y seras, encore un peu, et c'est bon. Tu chantonnes toujours cet air. Tu te souviens de cet air que tu as appris à jouer au piano... Y a-t-il un piano dans cette Navette ? Ça sera bien, tu pourrais t'entraîner, ne pas perdre la main, ce serait le mieux à faire. Puis, ça t'occuperait.

    Tu y arrives enfin... et un sourire s'impose sur tes lèvres. Tu ne t'attendais vraiment pas à la voir ici... et surtout dans cette tenue. Tu lui fais un clin d’œil, t'approches et glisses un bras le long de sa hanche. Juste une caresse. Tes lèvres se déposent sur sa mâchoire, doucement, lentement. Tu plonges ton regard dans le sien, tu attends un peu, pour qu'elle commences elle la conversation. A moins que le silence soit la chose la plus importante entre vous ? Après tout, vous n'avez pas beaucoup parlé, vous avez juste apprécié être avec l'autre, et c'était vraiment bien, après tout.

    Ton bras quitte sa hanche avant même qu'elle puisse esquisser un geste. Tu remets en place une mèche de ses cheveux blonds. Mais ton regard ne quitte pas le sien, jamais.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarVoyageurs


Âge : 19 ans
Messages : 174
Date d'inscription : 22/06/2012

Rêves : 2546

MessageSujet: Re: Pourquoi sous les douches ? || Kasey   12.07.12 19:29



Pourquoi sous les douches ?
|| Kasey

On ne dit rien, et tandis qu’il me caressait. Enfin, peut-être l’avais-je imaginé, parce que son bras quitta ma peau aussi vite qu’il l’avait touché. Mais qu’importe. Sa seule présence me rassurait, et j’étais enchantée que ce soit lui qui soit là, et non un autre. Je lui souris, et l’embrassais à mon tour, comme pour lui dire bonjour.

J’en oubliais où on était, ce qui se passait autour de nous, l’heure qu’il était. Mais pas qui nous étions. Je me rapprochais de lui, plongeant mes iris dans les siens. J’ébouriffais ses cheveux roux, qui m’empêchaient de voir complètement les fenêtres de son âme. J’avais l’impression qu’il ne me cacherait rien, et que je pourrais tout savoir de lui si je le voulais. Pour une raison qui m’échappait, cela me rassurait. Etait-ce cela qu’on appelait « la confiance » ?

« Comment tu vas ? »

Je lui caressais la joue, lui souriant. J’avais presque murmuré, comme si par malheur on parlait trop fort, il s’évanouirait comme par magie. Ce que je ne voulais pas. Jamais.

« Tu m’as manqué tu sais. »

Je me collais un peu plus contre lui, écoutant son cœur battre en posant ma tête contre son torse. J’adorais faire ça. Ça le rendait plus vrai, plus réel encore qu’il ne l’était déjà. Il était ce qui me raccrocherait toujours à la réalité. Soudain, je me vis dans soixante ans, complètement timbrée, sans enfants, seule, et plus un cheveu sur la tête. Je frissonnais à cette pensée, tout en espérant que ça ne se produirait jamais.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarVoyageurs


Âge : 16
Messages : 71
Date d'inscription : 23/06/2012

Rêves : 2468

MessageSujet: Re: Pourquoi sous les douches ? || Kasey   12.07.12 19:47



    Elle se rapproche de toi, tu lui souris un peu plus. Elle te demande comme tu vas, et tu lui réponds d'une voix calme, basse, que tu vas bien... peut être un peu plus qu'il y a quelques minutes même. Sans que tu ne saches pourquoi, tu sais que c'est vrai.

    Elle te caresse la joue et ton sourire s'agrandit, encore, toujours. Tu ajustes sa serviette qui glisse légèrement, et tu la colles contre toi, lui empêchant toute retraite. Tu as peur qu'elle veuille partir, qu'elle veuille te laisser seul. Tu déposes un baiser sur son front alors qu'elle te murmure que tu lui as manqué.

    A toi aussi, elle t'a manquée. Mais tu ne le diras pas, pas maintenant, pas encore. Tu veux juste profiter de sa présence, de l'avoir dans tes bras, tu veux juste profiter de sa chaleur, de ses doigts et de son corps contre le tien. Elle ne semble pas vouloir partir, tes bras se referment sur elle, doucement, tendrement. Tes lèvres glissent lentement sur sa peau nue, tu embrasses son épaule, juste une fois.

      « Tu m'as manquée aussi. »


    Et c'est la vérité, plus que tu ne le souhaiterais même. C'est un peu comme si tu ne contrôlais pas tout ça. Elle est devenue tellement importante en si peu de temps, c'est bizarre, c'est étrange, tu le sais.

    Tes doigts caressent le bas de son dos, vous restez un long moment dans cette position, sans bouger, ni l'un, ni l'autre. Comme si ça vous apportez quelque chose de plus que vous n'aviez pas. Tu fermes les yeux et après un long, très long, moment, tu te recules d'elle. Tu l'observes, passes une main dans ses cheveux, juste parce que tu en as envie, juste comme ça.

    Tu hésites à l'embrasser. Peut être que oui, peut être que non. Va-t-elle te repousser ? Oui, non ? Mais là n'est pas la question. Puis, quelle importance ? Tu l'embrasseras plus tard, quand l'envie sera si forte qu'elle sera incontrôlable. Tu joue avec une mèche de ses cheveux, l'entortilles autour de ton index.

      « On prend une douche à deux ? »


    Tu lui fais un clin d’œil, un sourire malicieux. C'est pour l'embêter un peu, car tu ne veux surtout pas la forcer, parce que pour toi, y'aura rien, vraiment rien, pas ce soir, pas maintenant. Tu lui proposes pour la faire rougir, pour voir sa réaction. Puis le rire dépasse la barrière de tes lèvres, sans que tu ne le veuilles vraiment. Tu es heureux d'être avec elle, en ce moment.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarVoyageurs


Âge : 19 ans
Messages : 174
Date d'inscription : 22/06/2012

Rêves : 2546

MessageSujet: Re: Pourquoi sous les douches ? || Kasey   12.07.12 21:17



Pourquoi sous les douches ?
|| Kasey

Je suis bien, dans ses bras. Je me sens en sécurité, comme jamais. J’ai l’impression qu’il peut arriver n’importe quoi, comme la fin du monde, une explosion, n’importe, mais je sais que nous serions ensemble. Parce que je le lis dans ses yeux, et que je lui en fais la promesse avec les miens.

Je le laisse embrasser ma peau, je le laisse jouer avec mes cheveux. J’aime, quand il fait ça. Est-ce que c’est idiot ? Est-ce que c’est normal ? J’ai l’impression de me poser les mêmes questions qu’une gamine. C’est étrange, pour moi. C’est vrai après tout. Comment est-ce que j’arrive à lui faire confiance alors que je ne me fais pas confiance à moi-même ? « Apprends à t’aimer toi-même avant d’aimer les autres. » Cela marchait-il aussi pour la confiance qu’on accordait à nos proches, ou c’est grâce à eux qu’on pouvait s’apprendre ? Peut-être bien les deux. Mais ce n’était ni le moment, ni l’endroit pour se poser ce genre de questions.

Lorsqu’il m’avoua que je lui avais manqué aussi, je me sentis soulagée. Tellement soulagée qu’un énorme poids c’était enlevé de mes épaules, et j’étais prête à m’envoler comme un ballon gonflé d’hélium.

Et puis, il me propose de prendre notre douche ensemble. Et là, le petit ballon d’hélium rencontre une branche, et explose. J’explose de quoi, d’ailleurs ? Des sentiments contradictoires s’entortillent, comme les ronces. Je ne sais pas quoi lui répondre, mais sans me regarder dans un miroir, je peux être sûre que j’ai déjà le visage empourpré. Je me demande ce qu’il se passerait si j’acceptais. Et puis je me demande ce qu’il se passerait si je refusais. Alors, je me demande comment il réagirait dans les deux cas. J’étudie toutes les hypothèses, et Dieu sait combien il y en a. Et puis je me dis -une nouvelle fois- que je réfléchis trop. Comme avant.

Je lève les yeux vers les sien, tout en lui affichant un sourire timide. J’allais accepter. J’allais accepter ? J’avais au moins mes sous-vêtements. Ça ne voulait rien dire, si j’acceptais. Et rien dire non plus si je refusais. Je pouvais toujours les garder. Ou je pouvais refuser. Oh, et puis zut. Je commençais vraiment à croire que nous étions liés par l’eau, tous les deux.

Je laissais mes bras entourer son cou, tandis que je me plongeais dans l’océan de ses yeux. Et puis je fis glisser mes mains le long de ses épaules, sentant la texture de son tee-shirt sous mes doigts, jusqu’à ce qu’ils aillent s’entrelacer avec les siens. Je souriais toujours. Et puis, je hochais la tête, lentement. Souriant presque niaisement, comme si j’avais une friandise après un immense effort.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarVoyageurs


Âge : 16
Messages : 71
Date d'inscription : 23/06/2012

Rêves : 2468

MessageSujet: Re: Pourquoi sous les douches ? || Kasey   24.07.12 11:22



    Tu ris toujours, de ce rire un peu bête, un peu enfantin. Puis elle rougit, et ça te fait sourire. Ton rire s'éteint et tes doigts partent à la recherche de ses mèches de cheveux. Tu les entortilles, les emmêles un peu avant de les démêler. Ton cœur bat vite, il s'accélère. Un peu comme de l'adrénaline. Elle semble timide, tout d'un coup, elle reste surprise, tout d'un coup. Tes dents viennent s'accrocher à tes lèvres et ta main coule doucement jusqu'à sa nuque.

    Tu as envie de l'embrasser.

    L'idée même te percute. Elle te coupe presque la respiration. Tu en as envie, là, maintenant, tout de suite. L'embrasser comme la dernière fois. L'embrasser comme tu l'as fais dans cette piscine. Ton regard glisse de ses yeux à son nez, puis de son nez à sa bouche. Tu l'embrasserais bien, là, maintenant, tout de suite.

    Et puis, elle accepte. Elle hoche lentement la tête et tu entrouvres la bouche. Tu vas pour parler, mais tu ne sais pas quoi dire. Un peu comme si elle t'avait coupé toute parole. Tu ne pensais pas qu'elle allait accepter. Mais ça te fait plaisir. C'est que, d'un certain côté, elle a confiance en toi, non ? Évidemment. Enfin... en quelques sortes, non ?

    Tu attrapes sa main pour l'emmener dans une cabine de douche avec toi puis tu vous enfermes, à clé, à double tour. Pas parce que tu as peur ou un truc du genre, juste pour avoir l'impression d'être dans votre bulle. Rien qu'à vous. A chaque fois que vous vous voyez, vous êtes seuls, rien que tous les deux. A chaque fois que vous vous voyez, il fait nuit. A chaque fois que vous vous voyez, il y a de l'eau. Comme si... toutes ses choses vous reliaient. Comme si ce n'était qu'un rêve, qu'une brume, une illusion, un mirage... quelque chose du genre, un truc qui y ressemble.

    Ton cœur tambourine contre ta poitrine. Tu la regardes, ta main n'a pas lâché la sienne. Un juron traverse ton esprit. Est-ce que tout ceci n'est qu'un rêve ? Est-ce que tu es à une de ses soirées où tu finis totalement ivre mort et que tu rêves ? Peut être que oui, peut être que non ? Ça semble si réel, tu as l'impression de vivre une double vie. Comme si quand elle était là, tout changeait. Tout devenait différent. Et c'est le cas.

    Tu as toujours envie de l'embrasser.

    Tu hésites encore. Vous êtes là, tous les deux, dans cette cabine de douche. Et tu l'embrasserais bien, encore, une nouvelle fois. En fait. Tu n'as qu'une envie, la prendre dans tes bras, encore. La serrer contre toi, toujours. L'embrasser, jusqu'à en perdre le souffle. Et c'est ce que tu fais. Lentement, tu t'abaisses vers elle, tes lèvres capturent les siennes. Dans un doux baiser. Tu aimerais qu'il soit peut être un peu plus sauvage, peut être un peu plus impatient. Mais pour le moment, tu l'embrasses doucement. Pour le moment, elle est avec toi. Pour le moment, vous n'êtes que tous les deux, et c'est parfait.

      « Tu m'as tellement manqué... »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarVoyageurs


Âge : 19 ans
Messages : 174
Date d'inscription : 22/06/2012

Rêves : 2546

MessageSujet: Re: Pourquoi sous les douches ? || Kasey   02.08.12 15:53



Pourquoi sous les douches ?
|| Kasey

Je me laissais entrainer, tout en me demandant si ce que je faisais était « bien ». Mais la notion du bien et du mal est très relative. Quelqu’un qui fera quelque chose de mal pensera qu’il fait quelque chose de bien pour quelqu’un. Je me demande ce qui va se passer, dans cette cabine de douche. Je commence soudain à avoir un peu chaud. Pourquoi ? Peut-être que je vais regretter cette folie. Peut-être que je la regrette déjà. Mais peut-être aussi que je voudrais la vivre de nouveau, et alors, je regretterais les regrets que je pensais avoir ensuite. Alors, autant regretter après, je suppose.

Je le laissai m’entraîner, me réduisant presque à l’état de poupée de chiffon. Je regardais ses yeux, me demandant ce qu’il se cachait derrière. Quels sentiments pouvaient animer ces yeux plus clairs encore que le ciel. Ma respiration se fit plus lente, tandis que je voyais ses douces lèvres s’approcher des miennes.

Je fermais les yeux, attendant le contact de sa bouche sur la mienne, qui se fit à peine plus insistant que la caresse d’un papillon. Je rouvris les yeux lorsqu’il me dit que je lui avais manqué. Je mis mes mains au creux de sa nuque, l’attirant ainsi vers moi, pour coller de nouveau nos lèvres. Je ne voulais pas parler. Pas maintenant. C’était comme l’autre nuit. Dès que l’un de nous parlait, j’avais l’impression qu’il éclatait une petite bulle de bonheur qui voulait autour de nous. Une petite bulle qui faisait que nous étions seuls, tranquilles, bien à l’abri. Nous n’étions pas, et ne serions pas dérangés avant longtemps.

Je le fis reculer contre la paroi de carrelage, actionnant par la même occasion le jet de la douche. Je sentais l’eau rouler sur ma peau, tremper mes cheveux, alourdir ma serviette. Je reculais de quelques centimètres, pour observer de nouveau ses yeux. J’écartais une mèche de son regard, pour pouvoir l’admirer complètement. Et puis, je souris.

« Toi aussi. »

Ce baiser avait sonné pour moi comme un bonjour, comme si c’était normal. J’avais l’impression d’être à ma place, là, maintenant, dans la chaleur de ses bras. Et surtout, surtout : je n’avais aucun regret.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarVoyageurs


Âge : 16
Messages : 71
Date d'inscription : 23/06/2012

Rêves : 2468

MessageSujet: Re: Pourquoi sous les douches ? || Kasey   05.08.12 22:41



      « Tu m'as tellement manqué... »


    Elle te fait taire d'un baiser. Ton cœur explose presque dans ta poitrine. Des millions de questions arrivent dans ta tête à une vitesse impressionnante. Pourquoi ? Comment ? Est-ce bien ? Mal ? Regrette-t-elle ses actes après ? Y réfléchit-elle ? Qu'est ce qui vous lie ? Qu'êtes-vous l'un pour l'autre ? Vous vous connaissez à peine, et déjà, tu la prends dans tes bras, déjà, tu la presses contre toi avec une passion que tu ne te connaissais pas. Ton cœur se gonfle, continue de battre à un rythme effréné.

    Elle te pousse contre le carrelage, et l'eau coule sur vos corps, glisse et trempe le peu de vêtement que tu avais sur toi. Tes doigts se crispent légèrement sur ses hanches, tu la presses contre toi. Moins il y a d'espace entre vous, plus tu te sens mieux. Tu ne sais pas trop pourquoi, mais c'est comme ça. C'est quelque chose de vital, ou presque. Quelque chose que tu ne peux contrôler. Quelque chose... dont tu es dépendant.

    Elle se recule et coupe votre embrassade. Pourtant, elle est toujours aussi proche. Tes yeux restent fermés quelques instants avant que tu ne puisses les rouvrir. Elle dégage une mèche de tes cheveux, ses yeux se plongent dans les siens, et tu te rapproches encore d'elle, toujours. Sa voix brise le silence. Ton cœur continue de tambouriner contre ta poitrine, toujours plus vite, il ne peut plus s'arrêter. Ton sourire s'illumine, tes yeux se plissent légèrement à cause de l'eau et de ce sentiment que tu n'expliques pas, que tu ne veux pas expliquer. Pas maintenant.

    Et tu l'embrasses, encore. Mais pas comme les premières fois. Tu ne quittes pas son regard, tu la regardes, droit dans les yeux, alors que tes dents jouent légèrement avec sa lèvre inférieure, puis c'est tes lèvres qui jouent avec. Puis tu laisses couler ton regard sur sa mâchoire et lentement, tes lèvres suivent le mouvement. Tu déposes quelques baisers papillons le long de sa mâchoire, tu souffles légèrement, tu veux la faire frissonner entres tes bras. C'est quelque chose que tu aimerais savoir faire. La faire trembler entre tes bras, la serrer contre toi, tu aimerais qu'elle soit dépendante de toi autant que tu l'es d'elle. Tu quittes sa mâchoire pour le lobe de son oreille, tu lui murmures, là, tout doucement, la voix légèrement rauque, un peu éraillée par le manque de sommeil, que ce moment là, il sera tout aussi inoubliable que le premier... car tu le sais, tu le sens, tous les moments passés avec elle le seront. Ils seront inoubliables.

    Ta bouche descend petit à petit jusqu'à son cou que tu dévores légèrement, tu la serres contre toi. Il ne se passera rien. Tu veux juste... la serrer contre toi et la faire trembler. Tu veux juste... profiter de cet instant, de ce moment qui, tu espères, durera plus longtemps que le premier. Tu veux juste... l'aimer à ta façon.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarVoyageurs


Âge : 19 ans
Messages : 174
Date d'inscription : 22/06/2012

Rêves : 2546

MessageSujet: Re: Pourquoi sous les douches ? || Kasey   07.08.12 19:45



Pourquoi sous les douches ?
|| Kasey

Je laisse mes lèvres à ses bons soins, étant perdue dans l’immensité de ses yeux. Je ne pensais plus à rien, certainement pour la première fois de ma vie. J’aurais pu me demander si c’était toujours comme cela que ça se passait. J’aurais pu me demander si je ressentais quelque chose de normal. Ou bien encore, si on ressentait toujours la même chose dans ces cas-là, ou bien le sentiment de sécurité s’agrandissait au fur et à mesure que le temps passait en compagnie de cette personne. Mais mon cerveau était vide de toutes questions, de toutes solutions ou encore de toutes réponses. La seule chose qu’il contenait, c’était les images où Kasey figurait. Les beaux yeux de Kasey. Les cheveux roux de Kasey. Ses doigts s’entortillant autour des miens.

Je le sens qui m’embrasse la peau, tandis que moi, je me sens bien. Je pose ma tête sur son torse, et ferme les yeux, laissant ses baisers m’envoûter. Et moi, je sais très bien que je n’oublierais jamais ces moments passés avec lui. Une fille, ça n’oublie jamais ses premières fois, non ? D’ailleurs, les garçons aussi, à mon humble avis. Même si la plupart pensent s’en ficher totalement, personne n’a le cœur d’abandonner ces souvenirs-ci. Que ce soit bien ou mal passé, ils restent gravés au fer rouge pour l’éternité. Pour qu’une fois vieux, nous puissions rire de nos bêtises d’enfants, et peut-être nous étouffer ainsi. C’est peut-être cela qu’on appelle être « mort de rire ». Mais je ne devais pas penser à ça, et surtout pas maintenant. Je devais me concentrer sur la tiédeur de sa peau, le son de sa voix, la douceur de ses lèvres.

Je l’enlace de mes bras, caressant son dos, sa nuque, son corps à travers ses vêtements mouillés. Je souris, parce que je suis heureuse. Parce que je suis bien, avec lui, à cet instant et cet endroit. Je suis heureuse que ce soit lui et non un autre. Parce que je lui fais confiance, pour une raison qui m’est inconnue. Je sais que je ferais tout pour savoir quelle est cette raison, mais plus tard. Je n’ai pas du tout la tête à ça maintenant, puisque je suis là, avec lui, sous une douche et que je suis bien.

Et maintenant ? Ma bouche semble perdue si elle n’est pas au contact de la sienne. J’ai l’impression qu’il me manque quelque chose, comme si nous étions la moitié d’une même personne. C’est en prononçant ces mots que j’eus l’impression de dire n’importe quoi. Dit-on que l’amour rend fou ? Sinon, je compte bien employer cette nouvelle expression. Je fis glisser mon index le long de son torse avant qu’il n’arrive à son menton. Puis, je le guidais vers moi, si je puis dire, et collais lentement mes lèvres sur les siennes, avant d’approfondir le baiser. Je glissais ma langue entre ses lèvres, sans que je m’en rende vraiment compte, tout en prenant son visage entre mes mains. Tout ce que je voulais, c’était le garder auprès de moi, du moins assez longtemps pour que je puisse connaître chaque parcelle de son corps.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarVoyageurs


Âge : 16
Messages : 71
Date d'inscription : 23/06/2012

Rêves : 2468

MessageSujet: Re: Pourquoi sous les douches ? || Kasey   07.08.12 22:44



    Après un énième baiser, elle prend ton visage en coupe et t'embrasse. Tu fermes les yeux immédiatement, ton cœur bat plus vite, toujours plus vite, tes doigts enserrent sa taille, tirent sur sa serviette qui cède et tombe sur le sol trempé. Plus de serviette, mais ça, tu ne le vois pas. La seule chose que tu remarques, c'est que tes doigts sont en contact avec sa peau. Elle est douce, lisse, sans un seul défaut. C'est l'impression que tu as.

    Vos langues s'emmêlent, se disputent, reculent pour mieux se retrouver ensuite. Vos lèvres s'embrassent avec ferveur. Et tu es là, à la presser contre toi, à ne pas vouloir la faire partir. Surtout pas, jamais. C'était elle, elle avec qui tu devais passer la plus grande partie de ta vie, tu le savais, tu le sentais. Un peu comme si une partie de toi l'avait toujours su. N'est-ce pas Platon qui disait que chaque être humain était né avec quatre jambes, quatre bras et d'une seule tête à deux visages ? Qu'on les aurait coupé en deux et que, son seul et unique but, était de retrouver sa moitié ? Son âme sœur ?

    Tu n'y aurais jamais cru, avant. Avant de la connaître, avant même de monter sur cette Navette même. Tu ne savais pas pourquoi on t'avait donné cette chance. Cette chance de découvrir un nouveau monde et... tes pensées se stoppent alors que tu te recules légèrement de Campbell pour reprendre ton souffle. Mais à peine, vos lèvres se frôlent encore, quelques fois. Juste un effleurement, plus léger que la caresse d'un papillon.

    Et tout ça, tout ce qui se passe, tu ne sais pas comment réagir, comment le prendre. Ton regard glisse sur ses formes couvertes par ses sous-vêtements, tu plonges une nouvelle fois tes yeux bleus dans les siens. Tu te mords la lèvre, tes paupières se ferment quelques instants. Puis tu glisses tes mains le long de ses bras, caressant sa peau pâle. Et tu entrelacent tes doigts aux siens, quelques instants. Et ta bouche retrouve la sienne dans un baiser passionné. Plus que le précédant, moins que le prochain. Tu guides ses mains vers ton t-shirt trempé qui te colle trop à la peau. Tu poses à plat ses mains à la limite de ton t-shirt, tu la fais tirer dessus, légèrement. Et vos lèvres jouent toujours ensembles. Toujours dans un parfait ensemble.

    Tu abandonnes ses mains pour jouer avec ses cheveux. Tu abandonnes ses lèvres pour suçoter la peau de son cou. Tu t'abandonnes à elle. Tu espères qu'elle s'abandonnera à toi. Tu espères que vous pourrez vous abandonner l'un à l'autre ce soir, peut être toute la nuit. Tu ne sais pas, tu espères juste...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarVoyageurs


Âge : 19 ans
Messages : 174
Date d'inscription : 22/06/2012

Rêves : 2546

MessageSujet: Re: Pourquoi sous les douches ? || Kasey   09.08.12 18:02



Pourquoi sous les douches ?
|| Kasey

Plus de serviette. Il ne me reste plus grand-chose sur moi, je suis presque nue, mais ce n’est pas grave. Parce que ses doigts frôlent ma peau, chose que personne n’avait eu le droit de faire. J’apprécie sa douceur, le contact de son corps contre le mien. J’appréciais chaque moment passé sous cette douche, tandis que l’eau s’était arrêtée. Mes pensées s’étaient arrêtées durant ce moment délectable, sans secrets. Je voulais qu’il dure le plus longtemps possible, parce que je ne m’étais jamais sentie aussi bien de ma vie qu’à cet instant.

Ses lèvres s’écartent à peine, mais je ne le veux pas. Je peux qu’elles se rejoignent encore et encore, dans le silence de la nuit. Je veux que cette nuit n’appartienne qu’à nous. Qu’il me couvre de ses caresses, de ses baisers, de son regard. Je réponds à son baiser, tandis que je me demandais comment il faisait pour ne pas aspirer mon âme par la même occasion. Je le laissais guider mes mains vers son haut, et n’hésitais qu’un instant avant de l’agripper et de le remonter vers sa tête pour le lui enlever. Mes mains entreprirent d’explorer son torse, puis son dos, pour revenir à sa nuque, tandis que mon souffle se faisait plus saccadé.

Je l’enlaçais, comme si c’était la dernière fois que nous nous voyions. Comme si je ne pouvais jamais plus sentir son corps contre le mien, sentir l’odeur de sa peau, son souffle sur la mienne, le contact de sa bouche contre mes lèvres. On m’avait dit une fois de vivre chaque moment comme si c’était le dernier. C’est bien ce que je comptais faire, pour les apprécier d’autant plus.

Je me pressai un peu plus contre lui, sentant l’atmosphère se réchauffer de plus en plus au cours de la soirée. Est-ce qu’il n’y avait que moi qui sentais cela ? Mon cœur battait de plus en plus vite dans ma poitrine, menaçant presque d’exploser ma cage thoracique.

« … Kas’… »

J’avais rompu le silence qui s’était installé depuis un bon moment. Je levais mon regard vers lui, vers sa bouche, que j’embrassais, puis son nez, puis posais mes lèvres sur ses paupières. Puis je regardais ses yeux, et ce que je vis dans ses prunelles me surpris. Je voyais une jeune femme qui semblait… pleine d’amour pour l’homme qui se tenait en face d’elle. Ou du moins, c’était ce que j’avais vu dans le peu de films que j’avais regardé. Serait-ce ce que j’éprouvais ? C’est bien possible. Mais ce que je vis dans le regard intense de Kasey me rassura. Je lui souris, et dégageais une nouvelle fois une mèche de son front. Puis l’embrassais passionnément.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarVoyageurs


Âge : 16
Messages : 71
Date d'inscription : 23/06/2012

Rêves : 2468

MessageSujet: Re: Pourquoi sous les douches ? || Kasey   16.08.12 20:53



    Ses doigts glissent sur ton torse, enlevant par la même occasion ton t-shirt qui tombe au sol dans un bruit sourd. Ses doigts te découvrent, te cherchent, tentent d'apprendre tout ce qu'ils peuvent. Tes mains font de même avec ses courbes. Tu la presses contre toi, avec cette même ferveur qui t'anime depuis que vous vous êtes embrassé... puis sa voix coupe le silence. Ça a l'effet de calmer tes ardeurs. Tu attrapes ses bras alors que ses lèvres embrassent chaque partie de ton visage. Elle enlève une mèche mouillée, la remet à sa place... t'embrasse passionnément.

    Tu mordilles ses lèvres dans le baiser, puis tu recules, la repousses doucement. Te calmer, sinon, tu ne tiendras pas longtemps, tu le sais. Ton torse se soulève rapidement, peut être trop rapidement. Tes doigts caressent ses joues, tu lui souris, essoufflé.

      « Ça va.. ? »


    Une question sans queue ni tête, qui n'a pas sa place ici. Mais tu veux être rassuré, tu veux savoir si tout va bien, si ça ne va pas trop loin, si tu dois t'arrêter, si vous devez arrêter. Tu veux vivre cet instant avec elle, qu'importe, tu as l'impression que rien ne vous sépare. Ni le temps, ni l'espace, ni n'importe quel gardien qui pourrait surgir à tout moment. Tout ça te passe bien par la tête. Mais elle, pense-t-elle vraiment à ce qu'elle fait ? Est-ce qu'elle y réfléchit ? Fait-elle ça sur un coup de tête ? Veut-elle vraiment faire ce que vous êtes en train de faire ?

    Le doute peut se lire dans tes prunelles, dans tes gestes beaucoup plus hésitants, tu mordilles ta lèvre inférieure, tu ne dirais pas que tu as peur... mais presque. Ta respiration s'est calmée, tu pourrais te jeter sur elle, certes, l'embrasser à en perdre haleine, mais tu veux savoir, si elle est toujours d'accord... toujours d'accord pour faire quelque chose de fou avec toi, ce soir encore.

    Tu fermes les yeux quelques instants, puis les rouvres pour faire faire aux siens.

      « Tu veux toujours faire quelque chose de fou avec moi... ? »


    Tes mains sont toujours accrochés à ses bras, ton cœur bat toujours trop vite, ta respiration s'accélère sans que tu ne saches pourquoi, tes yeux brillent dangereusement, mais tu ne sais pas pourquoi. Tu n'en sais rien. Tu sais juste que tu veux qu'elle te dise oui. Oui et encore oui. Tu veux une réponse affirmative, tu veux qu'elle t'embrasse encore, toujours.

    Spoiler:
     



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarVoyageurs


Âge : 19 ans
Messages : 174
Date d'inscription : 22/06/2012

Rêves : 2546

MessageSujet: Re: Pourquoi sous les douches ? || Kasey   23.08.12 22:31



Pourquoi sous les douches ?
|| Kasey

Je penchais ma tête sur le côté, offrant mon visage à ses baisers, quand il recule un peu, arrêtant nos embrassades. Je me mis à me demander s’il n’hésitait pas, s’il n’était pas sûr de ce qu’il faisait, mais pire, qu’il ne s’aperçoive qu’il allait faire une « bêtise ». Mais il me demanda si ça allait. Si moi j’allais bien, parce qu’il ne voulait pas me bousculer. Parce qu’il n’était pas comme les nombreux hommes qui étaient entrés et sortis aussitôt de ma vie.

Je hochais la tête pour répondre à sa question, mais il ne semblait toujours pas convaincu. J’avais presque l’impression qu’il allait se mettre à trembler comme une feuille. Je pris ses mains entre les miennes, et les serrais, comme pour le rassurer, alors que je ne me rendais pas encore vraiment compte de tout ce que signifiait ce que nous étions en train de faire. De ce que nous allions certainement faire. Je l’observais, presque inquiète, tant je voulais savoir ce qu’il pensait. Je voulais savoir s’il regrettait d’être là, avec moi. Ou bien au contraire, s’il appréciait. Et c’est ce que je voulais. Qu’il aime chaque moment passé avec moi autant que j’aimais ceux que je passais avec lui.

« Tu veux toujours faire quelque chose de fou avec moi... ? »

Je lui souris, rassurée. Je laissais mes lèvres rejoindre les siennes, sans qu’elles n’en demandent la permission. Je les laissais faire, comme pour dire oui, une nouvelle fois, un oui muet, pour ne plus troubler ce qu’il se passait ici, dans cette navette, dans cette salle de bains commune, dans cette douche. Parce qu’à cette heure-là, personne n’avait eu l’idée de venir à cette endroit, hormis nous deux. Comme si on savait qu’on allait trouver la personne qu’on cherchait, comme si nous étions deux aimants.

Je me collais à lui, mes mains posées sur ses hanches, usant du peu de leurs forces pour attirer l’objet de convoitise.



Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarVoyageurs


Âge : 16
Messages : 71
Date d'inscription : 23/06/2012

Rêves : 2468

MessageSujet: Re: Pourquoi sous les douches ? || Kasey   29.08.12 17:36



    Elle t'embrasse pour te répondre, te colle à elle d'une force que tu ne lui connais pas. Mais la connais-tu vraiment ? Connais-tu Campbell ? Tu ne la connais pas, après tout. Mais tout ce que tu sais... tu sais seulement que tu as besoin d'elle, que tu dois être avec elle, que ses baisers te font vivre.

    Tu n'as jamais rien fait avec une fille. Jamais. Seuls les hommes t'intéressaient. Tu étais toujours intéressé par eux, par leur muscles forts, leurs bras puissants. Tu te sentais protéger, parce que tu as toujours été faible... Mais avec elle, tu as envie d'être fort, tu as envie de la protéger, de la serrer contre toi, de te perdre en elle, physiquement, psychiquement. Qu'importe, tant que vous n'êtes que tous les deux, c'est tout ce qui compte.

    C'est la seule fille, la seule fille que tu as envie d'embrasser, de protéger, de serrer contre toi. Tu ne comprends pas. Dans ta tête, tout se mélange, tout monte et descend, des questions apparaissent et disparaissent avant même que tu ai pu vraiment y réfléchir. Tout est confus, mais tu l'embrasses, tu l'embrasses à en perdre haleine, tu l'embrasses à te perdre toi-même.

    Mais tu n'as pas envie de la forcer. Mais elle t'a fait comprendre qu'elle en avait envie. Mais tu ne veux pas l'obliger. Mais elle est là, pressée contre toi. Mais tu as peur. Peur. Tu mets enfin le mot sur ce sentiment que tu n'as pas ressenti depuis longtemps. Peur. Peur d'être abandonné, peur d'avoir mal, peur de souffrir, peur de dépérir... Ton cœur se serre. Tu te recules encore une fois, mais un peu plus cette fois-ci. Tes yeux sont brumeux... à cause du plaisir, à cause de la peur, à cause de l'eau, à cause des larmes que tu empêches de couler. C'est la première fois que tes sentiments sont si contradictoire.

      « Camp' tu... »


    Le diminutif est venu tout seul, sans que tu y penses, tu restes les lèvres entrouvertes, tu restes là, à la fixer, à fixer ses yeux incompréhensif. Et tu la comprends. Tu comprends pourquoi elle ne te comprend pas. Tu imagines les questions qui peuvent se poser dans sa tête. Tu imagines tout ce qui peut tourner dans son esprit. Tu déglutis. Tu as peur. De tout. De sa réaction. De toi. De ce que vous vous apprêtez à faire. De ce que vous allez devenir. De vous deux. De ce qu'elle ressent. De ce que tu ressens. De tout ce voyage. De tout ce que ça entraîne. Tu as peur. Tu as juste peur.

    Je peux pas. Pas comme ça.

    Tu as envie de lui dire. Ça te brûle les lèvres. Tu as envie de lui dire que tu peux pas. Tu peux pas faire ça avec elle. Pas maintenant, pas dans une cabine de douche. Pas là. Elle mérite mieux que ça, et c'est ça qui te fait peur. Toi, ta première fois, c'était à une soirée, tu étais bourré, c'était un mec plus vieux, de la drogue circulait dans ton sang, tu étais jeune. C'est sa première fois, elle mérite mieux que ça. Elle mérite mieux que toi. Mieux qu'un pauvre drogué qui n'arrive pas à rester sobre à une soirée. Mieux qu'un gamin de seize ans qui a des préjugés sur les anglais. Mieux qu'un mec comme toi, c'est tout.

      « Tu mérites mieux ça... Tu mérites mieux que moi je... je suis désolé... »


    Et tu la fais reculer, tu te mords la lèvre. Ton cœur se serre. L'amour, tu ne l'as pas connu, jamais. Tu ne sais pas ce que c'est. Tu connais l'envie, le désir, le béguin, mais l'amour... tu ne sais pas ce que c'est. Peut être que c'est ça ? Avoir l'impression que l'autre est mieux que soi, qu'elle mérite bien mieux que toi. C'est sûrement ça... l'amour. Tu serres les poings, le long de ton corps et tu détournes le visage. Tu as envie de partir, de courir, de fuir.

    En fait... ce qui te fait le plus peur, c'est d'être amoureux d'elle.


    Spoiler:
     


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarVoyageurs


Âge : 19 ans
Messages : 174
Date d'inscription : 22/06/2012

Rêves : 2546

MessageSujet: Re: Pourquoi sous les douches ? || Kasey   04.09.12 20:43


    « Camp' tu... »


Je levais les yeux vers lui, me demandant ce qu’il se passait. Pourquoi avait-il reculé comme il l’avait fait ? Pourquoi avait-il interrompu nos baisers comme il l’avait fait ? Je n’interrogeais du regard, tandis que la peur commençait à s’introduire en moi, alors que j’avais l’impression que mon cœur commençait à se fendre. Je pensais avoir fait tout comme il faut, tout comme cela devait se passer. Comme ça se passait habituellement, pour les autres. Je ne comprenais pas ce qu’il se passait, pourquoi il arrêtait tout, comme ça, et ça se lisait dans mes yeux. J’avais l’impression qu’une éternité s’écoulait, tandis qu’une balance semblait hésiter sur ce qui allait se passer. Allait-il partir, allait-il rester ? Et cette hésitation recommençait perpétuellement. Jusqu’à…

    « Tu mérites mieux ça... Tu mérites mieux que moi je... je suis désolé... »


Ses bras, son corps, son esprit se ferment à moi et me repoussent. J’ai l’impression que le ciel me tombe sur la tête, cette immensité qui paraît bleue, mais qui n’est en fait que le néant, utilisant une illusion parfaite. Une bulle dans lesquelles les gens s’enfermaient, ayant trop peur d’essayer de comprendre l’immensité et l’infini. C’est dans une bulle comme celle-ci que je m’étais enfermée, incluant Kasey avec moi, agissant comme une égoïste, sans doute. Et voilà que ce voile d’illusion venait de s’évaporer, me forçant à regarder la vérité en face. Il m’avait repoussé. Alors que je croyais, je croyais… Je ne sais même pas ce que je croyais. Peut-être que je croyais à quelque chose d’infranchissable, en tout cas pour moi.

Je ne fis plus aucun geste, hormis celui de laisser mes bras tomber lentement le long de mon corps, et laisser ma tête retomber, fixant le sol de la douche. J’essayais ainsi de retenir les larmes qui perlaient aux coins de mes yeux, n’ayant pas envie qu’il les voit. Qu’il me voit ainsi, aussi faible, autant physiquement que moralement. Je ne pus cependant pas me résoudre à quitter cette cabine. A quitter cette pièce. Parce que même s’il me repoussait, je ne le pouvais pas. Je voulais rester, ne pouvait décidément pas me résoudre à partir, et ce même si je ne voyais pas pourquoi cette saleté d’espoir s’accrochait à moi tout comme je m’accrochais à lui.

Je relevais les yeux vers Kasey, encore emplis de larmes qui ne se résignaient pas à couler, comme un appel à l’aide. Un appel pour qu’il vienne me chercher au milieu de cet océan d’incompréhension qui me submergeait petit à petit, qui allait sans doute m’engloutir comme il avait englouti bien des personnes avant moi. Je ne pouvais me résoudre à rien faire. Sans penser à ce que je faisais, je frappais des poings contre son torse, sachant très bien que je ne lui ferais pas mal, étant donné la force que je possédais. Et puis, les larmes coulèrent, sans que j’y pu quoi que ce soit.

« Ne fais pas ça… Je t’en supplie… Ne me laisse pas… »

Ma voix s’étouffait presque dans mes sanglots, rendant presque inaudibles mes paroles. Je ne voulais pas qu’il me quitte. Pas comme ça, alors que rien n’avait commencé. Pouvait-on quitter quelqu’un sans commencer ? Etait-ce possible ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarVoyageurs


Âge : 16
Messages : 71
Date d'inscription : 23/06/2012

Rêves : 2468

MessageSujet: Re: Pourquoi sous les douches ? || Kasey   06.09.12 16:31




    « Non... ne pleure pas... »


Tu viens juste de relever la tête, et seulement à cet instant, tu te rends compte de l'impact qu'à tes mots sur votre relation. Tout ceci, tout ce qui était vous, tu l'as détruit en quelques mots parce que tu avais peur. Peur de ce que tu aurais pu ressentir pour elle. Ses poings contre ton torse, tu la serres contre toi. Tu serres les dents. Tu t'en veux, en cet instant. Plus que tout, même.

    « Je... »


Tu ne voulais pas la laisser, pas maintenant, jamais même. Tu t'étais raccrochée à elle comme on se raccroche à une bouée en pleine mer, et elle avait fait de même. Vous étiez liés, vous vous complétiez, vous étiez... deux personnes totalement différentes mais complémentaire. Tes lèvres se déposent sur sa peau mouillée, tu fermes l'eau de la douche avant de l'enlacer avec tendresse et tes doigts parcourent son dos alors que ta main droite caresse sa nuque avec douceur.

    « Dis pas de bêtises comme ça... je me suis mal exprimé, je suis désolé, Camp'. »


Tu sèches ses larmes, observant ses yeux mouillés, tu lui souris doucement et tes joues s'empourprent légèrement alors que tu lui avoues à demi-mot, comme un secret, tu détournes même le regard sous l'intensité du sien.

    « Tu mérites mieux qu'une première fois dans une cabine de douche, Camp'. Je veux qu'elle soit parfaite, tu comprends ? Enfin, c'est jamais parfait, mais que ce soit le mieux possible. Et j'ai pensé que... tu serais mieux avec quelqu'un d'autre que moi. Après tout, j'suis qu'un gosse à côté de toi, j'ai seize ans, t'en as dix neuf... enfin, je sais pas, j'ai cru que tu avais mieux à faire avec quelqu'un d'autre qu'avec moi. Désolé. »


Tu déposes un baiser sur son front, entortilles une mèche de ses cheveux entre tes doigts, et tu lui souris de nouveau.

Les doutes se sont envolés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarVoyageurs


Âge : 19 ans
Messages : 174
Date d'inscription : 22/06/2012

Rêves : 2546

MessageSujet: Re: Pourquoi sous les douches ? || Kasey   29.09.12 22:02


Je le laisse faire, le laissant s’expliquer. Je voulais savoir ce qu’il lui prenait de parler comme ça, de vouloir me laisser tomber après tout ce qu’il venait de me faire vivre. J’avais goûté avec lui quelque chose que jamais je n’aurais fait avec quelqu’un d’autre. Quoi qu’il se passe, je savais que je ne l’oublierais pas. Comment oublier son premier baiser, surtout dans des conditions si exceptionnelles ? Cela me paraissait impossible, même si je le voulais.

Je l’écoutais attentivement, tandis que ses paroles apaisaient le flot de mes larmes, allant jusqu’à calmer presque totalement mes sanglots incontrôlés. Je réussis à lui sourire en sentant ses lèvres sur la peau de mon front, soulagée et rassurée par ce qu’il venait de me dire.

« Ne dis pas ça. L’âge ne compte pas. Enfin, pas pour moi. Pas entre nous. »

Je lui souris de nouveau, lèvres tremblant quelque peu, sans doute à cause des larmes versées. Je me sentais beaucoup mieux, comme si l’énorme poids qui me compressait jusqu’alors avait disparu, d’un coup. Comme s’il s’était envolé grâce aux paroles magiques de Kasey. Sans savoir pourquoi, chaque mot qu’il disait m’apaisait. Ou plutôt, chaque mot qu’il me disait avec ce regard-là m’apaisaient. Je me sentais à ma place, heureuse de le voir sourire.

« Elle aurait de toute façon été parfaite, puisque je suis avec toi. »

Dans de nombreux films et livres, on dit qu’il suffit d’aimer la personne avec qui on le fait, et d’être aimé en retour pour qu’elle soit parfaite. Curieusement, une fois celle-ci passée, on ne dit rien sur la seconde ou troisième fois. Comme si chaque fois n’était pas importante, et que seule la première comptait. Mais toutes les fois n’étaient-elles pas toutes des premières, puisque chaque moment est unique ? Ma façon de penser différait sans doute de celles des autres. Cependant, ceci m’intriguait énormément, sans que je sache exactement pourquoi.

Je me reculais un peu, le regardant, ou plus exactement, le dévorant des yeux. Maintenant que je savais qu’il ne me laisserait pas tomber comme je l’avais cru, je n’avais plus peur. Je pouvais me détacher de lui plus aisément que quelques temps auparavant.

« Je pense que je devrais aller me coucher. Je commence à fatiguer. Pas toi ? »


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Pourquoi sous les douches ? || Kasey   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pourquoi sous les douches ? || Kasey

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelle peinture faut il choisir pour sous coucher ?
» Help : png corrompu sous Illustrator
» Petites histoires de sous marins de la 2 nd guerre mondiale
» Litterature guerre sous-marine
» MUSIK...... les airs à la mode sous l'occupation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Another Earth :: 
Navette
 :: Niveau 1 :: Les douches communes
-